top of page
Rechercher

La thérapie familiale transgénérationnelle

Une enquête autour de la répétition

Quelle particularité ?


« À la différence de la psychogénéalogie, qui travaille, elle aussi, sur les générations antérieures, la thérapie familiale transgénérationnelle inclut la dimension de l’inconscient dans son dispositif. À ce titre, elle appartient au champ de la psychanalyse », indique la spécialiste Christine Ulivucci. En séance, chacun aborde donc son vécu personnel depuis l’enfance, mais remonte aussi dans sa lignée pour tenter de retrouver la cause de certaines difficultés.


Quelles indications ?


« Même s’il s’agit souvent de rechercher un événement traumatique qui n’a pas pu être élaboré et s’est donc “encrypté”, on peut entamer une psychanalyse transgénérationnelle sans subodorer un secret de famille », avance la thérapeute. On peut consulter seul, en couple ou en famille, par exemple pour des problèmes d’infertilité (d’où vient ce blocage dans la filiation ?), des difficultés relationnelles ou sexuelles (rejoue-t-on des traumatismes ou des schémas du passé ?) ou encore pour interroger les rôles attribués à chacun dans la fratrie et surmonter certaines dissensions, au moment des donations et successions.


On travaille comment ?


Les objectifs sont définis lors d’une première séance d’une heure et demie. « S’il est assez fréquent de travailler autour d’un “arbre familial” qui sert de support à la parole, il arrive aussi que l’on procède à partir de photos (de l’enfance, de la famille, d’un lieu important…) qui font sens pour les patients et qui permettent de visualiser le système familial », signale Christine Ulivucci. Plusieurs séances peuvent être nécessaires.


https://www.psychologies.com/Therapies/Toutes-les-therapies/Therapies-familiales/Articles-et-Dossiers/Quelle-therapie-choisir-pour-resoudre-les-problemes-familiaux

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page